SantéStyle de vieTous

Anxiété, d’où viens-tu?

Trop de gens sont stressés et anxieux, vous ne croyez pas?  La différence entre les deux? “Le stress est un phénomène normal : c’est ce qui se passe dans notre corps et notre esprit lorsque nous sommes soumis une pression ou une agression de notre environnement (ce que l’on appelle des “stresseurs” : travail, conflit, bruit…). C’est seulement lorsqu’il est prolongé et sans possibilité de récupération que le stress pose problème.

L’anxiété renvoie quant à elle à la tendance de tout être humain à anticiper et à grossir les difficultés, parfois à s’en créer ou à en imaginer, alors qu’il n’y en a pas, ou qu’elles sont mineures. L’anxiété, en quelque sorte, c’est la capacité à amplifier ou à créer soi-même du stress.” – Christophe André, psychiatre et psychothérapeute

Selon le Dr. Mercola, de nombreux facteurs peuvent être à l’origine des troubles anxieux, allant des expériences personnelles aux conditions médicales et même aux choix de vie. Les patients souffrant de troubles anxieux peuvent trouver que ces affections peuvent être déclenchées par un ou deux facteurs (ou plus).

5 raisons pour lesquelles vous pourriez être affecté par un trouble anxieux

Quelles sont donc les causes potentielles du trouble d’anxiété généralisée (TAG), de l’anxiété sociale, de l’anxiété de séparation et d’autres troubles anxieux? Le Medical News Today énumère cinq facteurs de risque communs:

Facteurs environnementaux et externes

Certains des déclencheurs possibles des troubles anxieux incluent certains événements et facteurs environnementaux, tels que les traumatisme d’événements de la vi, le stress du travail ou de l’école, le stress dû aux catastrophes naturelles, le stress de relations personnelles, d’amitiés ou de divorces. Le stress sur les finances et lemanque d’oxygène dans les zones de haute altitude sont aussi des facteurs à considérer.

Facteurs médicaux

Chez certaines personnes, les troubles anxieux peuvent survenir pour les raisons suivantes:

Maladie cardiaque, diabète ou hyperthyroïdie
Stress dû à un problème médical grave
Effets secondaires d’un médicament
Symptômes d’une autre maladie
Affections liées aux poumons telles que l’asthme, la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) ou l’embolie pulmonaire (caillot sanguin dans les poumons) 7

Consommation ou abus de substances

Les personnes ayant des antécédents de toxicomanie ou d’abus de substances ont tendance à souffrir d’anxiété en raison de:

Dépendance à l’alcool ou aux benzodiazépines
Utilisation de drogues telles que la cocaïne ou l’amphétamine
Retrait d’alcool, de benzodiazépines ou d’autres drogues

Génétique

Des chercheurs ont suggéré que les personnes ayant des antécédents familiaux de troubles anxieux avaient un risque accru de contracter ces maladies. En fait, sept nouveaux gènes pourraient être liés à l’apparition de ces problèmes de santé.

Chimie du cerveau

D’autres études ont montré que les patients pourraient être plus prédisposés au TAG s’ils présentent une diminution des taux de neurotransmetteurs dans le cerveau, tels que l’acide gamma-aminobutyrique (GABA), la dopamine et la noradrénaline. Des troubles d’anxiété pourraient survenir si ces neurotransmetteurs ne fonctionnent pas correctement, ce qui entraîne une panne du réseau de communication interne du cerveau et des pensées ou sentiments négatifs.

Il est évident que vous pouvez attribuer les troubles d’anxiété aux cinq facteurs mentionnés ci-haut. En même temps, d’autres éléments de votre mode de vie ou de votre régime alimentaire peuvent considérablement augmenter votre risque de développer ces affections. En y adonnant une attention particulière, les symptômes des troubles anxieux pourraient nettement diminuer.

L’exposition aux téléphones portables, aux champs électromagnétiques non indigènes (EMF) et aux radiofréquences (RF).

Une étude menée en 2014 par des chercheurs de la Kent State University, dans l’Ohio, a montré que l’utilisation fréquente du téléphone portable diminuait les performances académiques des étudiants, mais augmentait les niveaux d’anxiété et de stress.

Additifs alimentaires, colorants alimentaires, OGM et glyphosate

Les additifs alimentaires artificiels et les colorants peuvent perturber le bon fonctionnement du cerveau et affecter négativement votre humeur.

Les OGM et les ingrédients génétiquement modifiés (GE) provoquent également des changements majeurs dans la flore intestinale et favorisent les agents pathogènes qui éliminent les bonnes bactéries qui sont vitales pour la santé mentale et physique.

Dysfonctionnement intestinal dû à une microflore déséquilibrée

Le bon fonctionnement du cerveau, l’amélioration du bien-être psychologique et le contrôle de l’humeur sont quelques avantages que vous pouvez obtenir lorsque vous nourrissez votre flore intestinale.

Beaucoup de gens ne se rendent pas compte que votre intestin et votre cerveau travaillent ensemble. Si l’un d’eux ne fonctionne pas correctement, cela pourrait avoir des effets néfastes sur votre santé physique et mentale.

Carences en magnésium, en vitamine D et en oméga-3 d’origine animale

Si votre corps manque de l’un de ces nutriments essentiels, il peut en résulter des modifications importantes de l’humeur.Par exemple, l’anxiété est en fait l’un des  problèmes de santé susceptibles de se développer en raison d’une carence grave en magnésium.

Un faible niveau de vitamine D peut déclencher un trouble affectif saisonnier, un type de dépression lié à une carence en ensoleillement20. L’exposition au soleil est la meilleure source de vitamine D.

Les acides gras oméga-3, en particulier l’EPA et le DHA, jouent un rôle essentiel dans l’amélioration de la santé émotionnelle. Une étude a montré que les étudiants en médecine qui prenaient des oméga-3 réduisaient leur anxiété de 20%.

Consommation excessive d’édulcorants artificiels tels que le sucre et la malbouffe

Le sucre raffiné et le fructose transformé, ainsi que deux types d’édulcorants artificiels, attirent les agents pathogènes dans l’intestin et réduisent la quantité de bactéries bénéfiques qu’il contient. Cela entraîne des conséquences néfastes pour votre intestin et votre santé mentale.

Ces édulcorants suppriment également le facteur neurotrophique dérivé du cerveau (BDNF) et provoquent des réactions chimiques indésirables pouvant entraîner une inflammation chronique ainsi que des dysfonctionnements du système immunitaire et du cerveau.

Exposition à des moisissures toxiques

L’anxiété n’est que l’un des effets nocifs des moisissures toxiques sur votre santé mentale. Harriet Ammann, experte en mycotoxines, indique que les moisissures d’intérieur peuvent avoir d’autres effets neurologiques, tels qu’une perte de coordination, des maux de tête, la dépression et la sclérose en plaques.

Pour conclure, il existe des pistes de solutions naturelles très intéressantes pouvant contribuer de façon positive afin d’aider à réduire les symptômes du stress et de l’anxiété.

 

 

 

Source : https://articles.mercola.com/anxiety/causes.aspx

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *