Style de vieTous

Mes apprentissages en tant que solopreneur

J’ai récemment célébré mon premier anniversaire de création de ma propre entreprise!  Il y a des choses qui se sont avérées plus difficiles que je ne le pensais et d’autres, qui n’étaient pas aussi difficiles de ce que pensais, et d’autres encore, qui fut des surprises et des expériences exceptionnelles.

J’avais envie de vous partager ici,  quelques-unes des nombreuses leçons que j’ai apprises en cours de route jusqu’à présent :

LA GESTION DU STRESS
Une des choses que j’ai sous-estimée, c’est le stress que peut entraîner le développement des affaires en tant qu’entrepreneur. Une entreprise, c’est soi avec soi. Alors je n’ai pas la pression d’assurer les moyens de subsistance d’autres personnes, mais si je n’apporte pas à l’entreprise, je ne suis pas payée. Et c’est un sentiment très différent que de celui d’obtenir un salaire mensuel régulier d’un employeur d’entreprise.

Cela dit, j’aime beaucoup le lien direct absolu entre mes efforts et ma récompense. J’aime le fait de me dire que si je souhaite travailler plus, je peux aussi gagner plus d’argent. De plus, être consciente de cette réalité fait en sorte que lorsque je met plus d’énergie dans mon travail, cela devient un choix. Ma décision.

LA FLEXIBILITÉ
J’aime aussi la flexibilité associée à ce type de carrière. J’ai tendance à travailler dans les sprints et je m’apperçois que, sans les réunions interminables de la vie d’entreprise, la plupart du temps, je peux travailler quand je suis la plus productive et arrêter de travailler quand j’ai épuisé  mon énergie. Mon temps de travail est beaucoup plus concentré maintenant, ce qui me permet de gagner beaucoup plus en productivité en moins d’heures.

Dans un environnement de bureau, je me suis toujours sentie obligée d’être physiquement présente pendant un certain nombre d’heures, même si je n’avais rien à faire ou si j’étais déjà épuisée mentalement pour la journée. Je travaille maintenant chez moi, ce qui rend ce «programme de sprint» réalisable et offre également d’autres avantages, tels que porter des vêtements confortables la plupart du temps, déjeuner dans ma propre cuisine, prendre un café relax en faisant la lecture ou aller courir quand bon me semble dans la journée.

L’ISOLEMENT
Une chose à laquelle j’étais moins à l’aise au départ était le sentiment probable d’isolement. La beauté dans le type de travail que je fais, est que rapidement, je peux travailler en équipe serrée avec les nouveaux membres de mon équipe. En fait, ce qui me faisait peur au début est maintenant nécessaire pour moi! À travers les ateliers, conférences, les rencontres individuelles, en plus du mentoring des membres de mon équipe et des différents projets qui surgissent, je me sens très bien entourée.

LE SOUTIEN 
Ayant toujours eue à coeur d’être une meilleure personne chaque jour et d’aller chercher des multitudes d’outils me permettant d’évoluer le plus rapidement possible, j’ai trouvé que de me faire accompagner par un coach avec une approche PNL (programmation neurolinguistique) avait fait toute la différence. J’ai vraiment avancée à la vitesse grand V ! Des blocages que j’ai transformé en routes accessibles, un syndrome de l’imposteur maintenant inexistant et surtout, tout le lien de l’importance de mes actions par rapport à mes objectifs, ma mission et ma contribution que j’ai réellement envie d’apporter dans le monde.

LE DOMAINE DES POSSIBILITÉS
Le fait de travailler pour moi et pour personne d’autre,  m’a vraiment démontré clairement que j’étais l’unique responsable de ma destinée. Que j’avais la pleine maîtrise de ma vie, de ma destinée et que je devais employer tous les moyens possibles afin de faire manifester ce que je voulais vraiment pour moi et pour ma vie. Cette nouvelle vie m’a permise de m’accueillir dans mes forces et mes faiblesses, m’a aussi permise de mieux me connaître et de réaliser que tout est possible, à condition d’y croire.

L’ARGENT
Est-ce qu’après un an en affaire je fais le même salaire que lorsque j’ai quitté mon emploi comme directrice des ventes?  Bien sûr que non! Mais on parle déjà de la moitié de ce salaire déjà gagné en un an! Pas si pire quand même! D’ici un an, j’aurai retrouvé mes bases et par la suite, il n’y aura que plus! Récolter moins d’argent m’a permise de redéfinir mes priorités, et ainsi, mieux apprécier ce que j’ai présentement.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *